Que faire quand on est enceinte et chef d'entreprise ?
341615
post-template-default,single,single-post,postid-341615,single-format-standard,eltd-cpt-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,filauclavier-child-ver-1.5.1493202699,moose-ver-1.5,vertical_menu_enabled, vertical_menu_left, vertical_menu_width_290, vertical_menu_with_floating,smooth_scroll,side_menu_slide_with_content,width_370,blog_installed,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Chef d’entreprise – Que faire quand on est enceinte ?

La grossesse est un événement important dans la vie de tous les futurs parents. Lorsqu’on est une femme ET une chef d’entreprise cela demande un peu d’organisation !

Comment adapter son temps de travail ainsi que son poste de travail ? Anticiper son remplacement durant l’absence, et quels sont nos droits et devoirs durant cette période. Voici les thèmes abordés dans cet article.

Comment adapter son temps de travail à ce nouveau changement ?

On le sait toutes et tous, la grossesse dure 9 mois et notre corps opère durant toute cette période de grands changements : Plus ou moins physiques mais surtout hormonaux.
Durant le premier trimestre, beaucoup de femmes ressentent de la fatigue hormonale. Si votre cas et votre activité vous le permet, essayez de faire des micros siestes dans la journée ou durant votre pause de midi. Ne négligez pas ces temps de repos, ils vous permettront de rester efficace et professionnelle pour le reste de votre journée et ce, tout au long de votre grossesse. Vous repérerez rapidement vos moments de «grande forme» dans votre quotidien : profitez de cette énergie pour accomplir vos tâches qui demanderont le plus d’effort ou de concentration. Par contre, si vous souffrez de nausées, fractionnez vos repas, courage cela devrait disparaître au début du 4 mois !

Comment adapter son poste de travail ?

Si vous travaillez principalement assise, que vous soyez enceinte ou non, ayez un repose-pieds ; il vous assurera une posture droite, de garder vos pieds bien à plat et de paliers à de multiples douleurs liées à un mauvais positionnement. Un bon fauteuil est également essentiel. Si vous n’avez pas encore investi dans un bon produit, c’est le moment de le faire. Votre dos doit être préservé et la station assise comprimera votre utérus et vous ressentirez des petites contractions, si cela arrive inclinez votre siège, cela vous soulagera . L’ergonomie de votre poste de travail n’est pas à prendre à la légère. Si des douleurs s’installent à cause d’un mauvais positionnement, votre concentration en sera diminuée ainsi que votre efficacité. Quoi de mieux qu’un poste de travail bien adapté pour garder le sourire toute la journée ?

Si vous travaillez debout, les piétinements ou la station debout prolongée sera fatigante, prévoyez des temps ou vous pourrez travailler assise et à bon hauteur d’un plan de travail. Dans les deux cas, n’hésitez pas à faire une demande de bas ou chaussettes de contention, ils sont entièrement pris en charge et vous assureront un réel confort.

Attention aux long trajets en voiture.

Parlez de votre entreprise avec votre gynécologue ou sage-femme, ils seront de bons conseils afin de profiter au mieux de votre grossesse et de poursuivre votre activité sereinement.

Anticiper son absence

Ici je ne rentrerais pas dans les détails, tout est expliqué dans l’article précédent cependant je rappelle les éléments clés:

Prévenir ses clients et collaborateurs. Pour garder une relation de confiance et de bon rapport, ne craignez pas de prévenir les professionnels avec qui vous travaillez. C’est une merveilleuse nouvelle et vous aurez besoin de soutien durant cette période. Il faudra prévoir votre absence et plus vous en discuterez avec eux, plus les choses se mettrons en place simplement.
Mettez vous en quête de votre remplaçant dès le second trimestre, vous aurez alors tout le temps nécessaire pour le/la trouver, échanger avec lui. Apprendre à le/la connaître et lui faire confiance sont deux éléments essentiels pour la suite. Ne partez pas en congés maternité stressée, il est aussi important pour vous en tant que futur parent de vous préparer à l’arrivée de ce nouveau bébé. Vous devrez alors avoir l’esprit libéré.
Le temps vous permettra également de lui expliquer toute la gestion et l’organisation nécessaire au bon déroulement de votre micro-société. Laissez lui la possibilité et le temps de digérer toutes vos informations et conseils afin qu’il puisse vous poser toute ses questions.
Enfin , présentez lui vos collaborateurs et professionnels avec qui vous travaillez. Faites lui des listes, des pense-bêtes, n’hésitez pas plusieurs fois à revenir sur ces détails, ce sera un appui pour lui, un gain de temps et l’assurance pour vous que tout se déroulera bien.

Enceinte, mes droits et mes devoirs:

Comme pour toute grossesse vous devez la déclarer auprès de votre organisme de santé et la CAF avant la fin de la 14eme semaine de grossesse (16eme semaine d’aménorrhée).
Vous recevrez un livret de votre organisme de santé concernant les femmes chefs- d’entreprise enceintes, remplis de conseils ( travail, nutrition, aides, déclarations…) et d’un tableau récapitulatif de tous les examens prénataux et postnataux obligatoires. Faites-vous un dossier et gardez tous les documents que vous recevrez !

Pour toute prise de congés maternité, voici vos obligations au regard du RSI (je n’aborderai ici que le RSI) :
Vous arrêter au moins deux semaines avant le terme présumé de votre grossesse (vous avez la possibilité de vous arrêter en tout durant 44 jours et 15 jours supplémentaires qui seront renouvelables 1 fois en remplissant et en envoyant les feuillets N°2 N°7 et N°8 de votre carnet de prestations maternité)

Vous aurez droit également dès votre 7 mois de grossesse à bénéficiez d’une allocation forfaitaire de repos maternel, dont le montant est calculé par le RSI sur la base de votre déclaration de chiffre d’affaire annuel . Son montant peut-être au maximum de 3 218€ versé en deux fois si votre revenu professionnel moyen des 3 dernières années est supérieur à 3 754€

ATTENTION pour les femmes chefs d’entreprise Artisans en prestations de service le calcul est fait sur un abattement fiscal de 50% de votre chiffre d’affaire. Seul le RSI pourra vous donner avec assurance le montant de votre allocation. Pour bénéficier de cette allocation envoyez le feuillet N°1 au 7eme mois de votre grossesse puis le feuillet N°5 après votre accouchement.

D’autres prestations sont prévues dans le cas d’adoption, de grossesse pathologique ou d’arrêt maladie ponctuel, tout sera détaillé dans votre Carnet de Prestations Maternité.

Audrey Aguillon

AUTHOR: Audrey Aguillon
No Comments

Leave a Comment

Your email address will not be published.